Japanga Forum

Un forum pour les fans de mangas et de culture Nippone
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plan de développement du Clan Takeda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spike
Space Cowboy
Space Cowboy
avatar

Masculin Nombre de messages : 1319
Age : 33
Localisation : In a dream I can't wake from
Date d'inscription : 25/09/2005

Feuille de personnage
Hache de guerre:

MessageSujet: Plan de développement du Clan Takeda   Mer 30 Mai - 12:42

Salut à tous,
comme vous le savez certainement, je fais parti d'une association active sur le web et sur le terrain dont le but est de promouvoir les Cultures d'Asie, sur le web grace à un site très fourni et un webzine plus que de qualité (Asiemute), mais également sur le terrain par l'organisation ou la participation à divers événements à travers la France (expositions, conventions, rencontres associatives).

Cette association, appelée Clan Takeda, regroupe un grand nombre de personnes au travers de l'ensemble du territoire français (et même Belgique, Suisse ...) qui chacun à leur manière contribuent à promouvoir cette association (rédaction d'articles, présence sur le forum, participation à des activités sur le terrain)
Désormais bien implantée sur la scène internet et des conventions (GAME in Paris, Japan Expo, Parismanga, Mang'Azur, Epitanime etc...) après un peu plus de 3 ans d'existence, c'est désormais vers l'ensemble des régions que nous désirons nous ouvrir toujours plus !
2007 sera l'année du développement sur ce que nous appelons les secteurs (découpage géographique du territoire français) ou ne sera pas Very Happy
Je vous présente donc notre plan d'action pour 2007 :



CLAN TAKEDA

Plan de développement portant sur les Secteurs

Composante essentielle de son développement depuis sa création même, les Secteurs, soit le découpage en grandes zones géographiques associées à leurs groupes et responsables respectifs, n’ont jamais, jusqu’à présent, pu être placés au cœur du projet proposé par le Clan Takeda. Les raisons en sont multiples, et tiennent aux difficultés doctrinales et logistiques soulevées par un défi inédit. Ce document s’efforcera de proposer une stratégie globale, concrète et cohérente s’appuyant sur une claire définition des missions et objectifs.
Après une première gouvernance principalement consacrée à poser des jalons capables de faire vivre le projet dans le réel, le clan aborde aujourd’hui une nouvelle phase majeure, nécessaire voire indispensable, notamment tournée vers l’assainissement des questions administratives et financières. Pour autant, le caractère résolument novateur de la forme que revêt le Clan Takeda s’incarne dans les Secteurs plus qu’en toute autre de ses activités. En effet, ce sont les Secteurs qui démarquent clairement son ambition, en lui permettant de se projeter au-delà des modes de pensées associatifs les plus fréquents, à savoir la primauté rédactionnelle, événementielle ou communautaire. En embrassant ces différentes dynamiques, aux moteurs et intérêts parfois contradictoires, le Clan Takeda su tracer sa propre voie. Plus que jamais, les Secteurs peuvent et doivent être un outil majeur du développement de l’association.

1/ Définition

1.1/ Retour aux sources

Avant d’aborder les objectifs, puis les moyens de les atteindre, revenons un instant aux origines du projet. Le document fondateur de l’association définissait en ces termes les enjeux et la nature des Secteurs :
« L’une des caractéristiques fondamentales du clan réside dans sa dispersion géographique, principalement due à sa formation sur le forum de débats Allociné. Cette contrainte entraîne la nécessité d’une organisation à la fois horizontale et verticale, avec des responsables affectés à l’encadrement des équipes thématiques : les Taïsa ou capitaines ; et d’autres à des zones données : les Kumi ou lieutenants.
(…)
Les Kumi sont en charge de secteurs territoriaux, avec pour mission de gagner à la cause du Clan ceux qui en font la demande, dans leur entourage proche ou éloigné. Ces officiers seront libres de délivrer des mandats, avec pour seule obligation de dresser un bilan mensuel de leurs travaux, documents transmis à l’état-major du Clan. Leur unité ne devra pas excéder 12 membres, limite fixée à une gestion efficace de sa juridiction. S’il s’avère que le nombre d’aspirants dépasse ce seuil, il est autorisé à élever l’un d’entre elles, selon ses propres critères de jugement (ancienneté, mérite, implication, sens de l’organisation, etc.) au rang de Kumi, à la charge du promu de former sa propre Kashira en se conformant au même protocole.
Par exemple, le Kumi de la zone Lyon, qui compte d’ores et déjà quatre membres dans l’absolu, s’efforcera d’étendre le nombre des Takeda dans sa région, en transmettant un rapport précis des résultats obtenus. Taisa et Chui seront munis de sceaux frappés de l’emblème du Clan Takeda, qu’ils apposeront sur les passeports délivrés par leurs soins, de façon à les authentifier. »

Il n’est sans doute pas utile de rappeler que l’association a parcouru du chemin depuis ce temps, et qu’en conséquence, nous ne reviendrons pas sur la terminologie martiale. L’idée-force était néanmoins de constituer des noyaux, des cellules participant d’un organisme plus étendu, avec pour colonne vertébrale "idéologique" le sentiment d’appartenance à une communauté de valeurs partageant en outre des centres d’intérêts communs. Le concept « d’ordre chevaleresque » était alors le pilier qui soutenait un développement futur. Si le volet culturel a joué un rôle considérable et central, le nom même de « clan » renvoie à la logique communautaire. Ces lignes rappellent également que penser les Secteurs uniquement au plan régional s’avère délicat, tandis qu’une approche plus locale serait a fortiori plus indiquée.

1.2/ Pourquoi les Secteurs ?

Ce projet de réseau national, voire international, est-il viable ? La question mérite d’être posée. En effet, depuis trois ans, l’association n’a enregistré que des succès ponctuels sur ce point. Relever ce défi ardu, puisqu’il défie les règles du jeu convenues et se heurte à de nombreuses contraintes irréductibles, supposera d’y consacrer une énergie considérable. Le préalable est donc de définir la pertinence du fait de s’engager dans une telle démarche, car le seul et unique moyen de faire vivre les Secteurs est d’en faire l’une des véritables priorités du clan, voire la priorité, bien avant celles qui s’imposent dans les faits. Initialement, le Clan Takeda est par essence une expérience communautaire. Les outils que l’association a développé, que ce soit le site, le forum ou même le webzine Asiemute, en dépit de leur grande richesse, ont été pensés à la base comme des moyens de fédérer le groupe humain autour d’une entreprise commune. Le fait qu’ils soient par la suite devenus des fins en soi a, de manière générale, était incontestablement et largement bénéfique au clan.
Mais la logique communautaire, qui ne prendra de mesure ambitieuse qu’en s’appuyant sur les Secteurs, définit la nature profonde du projet porté par l’association. Échanges humains, ouverture à l’autre, découverte, partage de connaissances comme de valeurs doivent être placés au cœur de la construction des Secteurs, en élargissant et en capitalisant sur l’expérience acquise par les noyaux « historiques », parisiens et marseillais. Donner bien davantage d’énergie aux Secteurs, c’est aussi ouvrir jusqu’aux problématiques du clan, car les équipes locales ne seront pas nécessairement sollicitées et déployées uniquement à l’occasion de conventions, mais également, par exemple, pour répondre à l’appel d’associations ou d’événement caritatifs. Y être présents, outre le fait d’honorer nos valeurs, est aussi le moyen de tirer vers le haut public et reconnaissance.

2/ Méthodologie

2.1/ Ressources humaines

Dans un premier temps, le clan va devoir se saisir des moyens humains de relever le défi des Secteurs. En affectant désormais moins de ressources humaines dans le registre événementiel, et en s’appuyant sur les termes définissant les rôles au sein du bureau, il apparaît comme pertinent de placer la Secrétaire de l’association en pointe sur cette question, de sorte à faire prendre à la communauté la mesure des enjeux, tout en alourdissant pas le fardeau de la Présidente. À titre personnel, je me propose de l’aider dans cette tâche difficile, par le biais de conseil de nature « stratégique » et également d’un soutien opérationnel. Ceci pour constituer la direction structurelle du projet, à laquelle s’adjoint tout naturellement le représentant des Secteurs au Conseil.
L’intention est d’assurer une permanence et une pertinence des échanges conduits par des « piliers » de la communauté sachant précisément quelles sont leurs tâches respectives, et capables de rappeler à l’ordre, si nécessaire.
À l’échelon subalterne, les efforts doivent porter prioritairement sur le recrutement de Taïsa Secteurs motivés, intégrés et compétents. Nous avons jusqu’à présent largement pêché par passivité, en n’ayant jamais pris le temps de définir très clairement quels étaient le rôle et la fonction précise d’un tel rang. Ceux qui se voyaient confier un secteur, à l’exception notoire de Kureno, se sont rapidement trouvés démunis, ce sentiment étant nettement accentué par la distance. Cependant, grâce au remaniement du forum, une visibilité accrue et des outils logistiques sont aujourd’hui à leur disposition.
Enfin, au niveau très local, sans doute au plan des villes principales, les Taïsa Secteurs régionaux auraient à charge de coordonner des samurai, représentants du Clan Takeda dans leurs propres cités, correspondants de terrain en essence, et relais d’hébergement comme de communication.


Dernière édition par le Mer 30 Mai - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japanga-forum.editboard.com
Spike
Space Cowboy
Space Cowboy
avatar

Masculin Nombre de messages : 1319
Age : 33
Localisation : In a dream I can't wake from
Date d'inscription : 25/09/2005

Feuille de personnage
Hache de guerre:

MessageSujet: Re: Plan de développement du Clan Takeda   Mer 30 Mai - 12:42

2.2/ Outils
Pour parvenir à ses fins, l’association devra mobiliser les nombreux outils à sa disposition. Le fer de lance du projet sera, à l’évidence, le forum, levier communautaire par excellence. Outre les nouvelles entrées spécifiquement orientées vers les Secteurs, les samurai s’appliqueront à lancer, pour chacun d’entre eux, un sujet dédié aux efforts qu’ils déploient dans leur propre ville, créant ainsi une émulation naturelle. La consolidation de l’adhésion administrative, assortie d’une relance des envois de passeports et d’un engagement plus actif des Taïsa Secteurs permettra également de mettre à jour les groupes d’utilisateurs du forum, puis de constituer sur leur base des listes de diffusion par mail. Le Conseil évaluera également l’opportunité d’ouvrir une nouvelle entrée à accès restreint réservée aux Taïsa Secteurs, susceptible de générer elle aussi une émulation, et d’afficher clairement les Secteurs comme une nouvelle priorité fondamentale. Une autre option, en cohérence avec le pendant événementiel souhaité pour les Secteurs (voir plus bas) serait de renommer la section « Organisation des salons », à laquelle a déjà accès un Conseil élargi aux principaux représentants régionaux, afin d’y inclure les débats portant sur le développement local du clan. Une réserve toutefois, faire entendre le message que les Secteurs, comme l’intégralité de l’association, n’ont pas vocation à ne rechercher que des présences sur salons et conventions.
En annonce dans tous les Secteurs concernés, une « fiche de poste » détaillée précisera concrètement quelles sont les missions d’un Taïsa Secteur. Un soin particulier sera apporté à la rédaction de cet argumentaire.
Le site est pour le moment presque totalement dépourvu de relais de communication valorisant les Secteurs. La page dédiée sera donc remaniée en conséquence, en trois parties : carte(s), description synthétique des Secteurs et du projet qu’ils portent, enfin la liste des représentants locaux avec liens hypertextes vers leurs mails respectifs, ainsi que vers la page de recrutement pour tous les postes à pourvoir. Aucune candidature ne devra être laissée au hasard, même si, à l’inverse, il s’agira désormais d’évaluer les intéressés dans la durée, au minimum par un entretien téléphonique établissant le contact.
Afin de mettre à contribution la totalité de nos supports, une sorte de page-annonce type pourrait également être intégrée à Asiemute, le document pouvant servir de base à transmettre aux partenaires associatifs locaux (voir ci-dessous pour le détail).
Enfin, un « kit Secteurs », regroupant sur un CD les principaux éléments de communication institutionnels du clan (affiche, flyer, passeport) sous format PDF sera transmis à tous ceux qui en feront la demande, outre les Taïsa Secteurs. Il sera également possible de télécharger le dossier depuis le site.

2.3/ Un réseau étendu à des associations partenaires

L’idée d’intégrer, à tout le moins de contacter des associations implantées localement afin de tisser avec elles un tissu, un réseau étendu dont le forum Takeda serait une sorte de portail, suppose de proposer un échange profitable aux deux parties. Précisons en outre qu’il existe un risque que nos propres forces soient drainées dans l’autre sens, un nouveau membre éloigné géographiquement et séduit par un projet communautaire pouvant trouver son compte de manière simple et pratique auprès desdites associations. Aussi convient-il de se démarquer d’une logique comparable à l’Alliance, en choisissant plutôt une approche du type « collectif », sans contrainte ni subordination fortes, et comptant ainsi sur l’échange à long terme et la reconnaissance désormais acquise par le Clan Takeda pour que ce dernier soit le centre de gravité du collectif.Concrètement, forts de quelques exemples allant déjà dans ce sens sur le forum, les Taïsa, voire les samurai affectés aux Secteurs auront donc pour tâche d’établir ce contact, via une présentation simple et modeste accompagnée d’une proposition à disposer du forum Takeda.
A terme, si ce réseau en vient à se consolider, et à accroître les échanges (qu’il s’agisse d’informations pratiques, d’invitations événementielles ou autres), nous envisagerons la création d’une sorte de « Label Takeda » cautionnant nos partenaires en faisant valoir notre identité.

2.4/ Conventions et salons : moins à Paris, davantage en régions

Parmi les occasions de montrer notre détermination figurent les événements ayant lieu en province. Si leur aura est certes moindre, leur caractère plus convivial et humain permet vraisemblablement de tisser des liens beaucoup plus solides avec des responsables locaux. Parallèlement à la diminution, approuvée par le Conseil, du nombre et de la fréquence des salons se tenant à Paris auxquels le clan est appelé à participer, il est souhaitable d’accentuer sa présence dans les régions. Sous la réserve d’un défraiement à négocier auprès des organisateurs, la venue de membres de l’association sur place peut se révéler un puissant levier pour créer et/ou dynamiser une équipe locale. Relations avec les autres associations et recrutement seront alors au cœur de la démarche, au même titre que les animations culturelles.
En outre, chaque déplacement devra fournir le prétexte à une rencontre avec les membres locaux. Si le Secteur sud-ouest n’est pas parvenu à transformer l’essai sur cette base, l’exemple du sud-est démontre quant à lui que la réussite est tout à fait possible grâce à un responsable engagé conscient des tâches qui lui incombent. C’est ainsi, en misant comme depuis le commencement sur le rapport humain, seule contrepartie acceptable pour celui qui s’investit dans un projet de nature bénévole, que se développeront les Secteurs. Il n’est pas inutile de rappeler, toujours sur cet axe, l’importance cruciale de la rencontre annuelle. Celle de l’année 2007 devra retenir sur ce thème toute l’attention des dirigeants de l’association.

Voila donc un aperçu clair et explicite de nos objectifs pour cette année.
Plus que jamais j'encourage tous ceux qui seraient motivés à venir participer à cette aventure, mélange de découverte, de partage et de rencontres !
Que vous vouliez écrire des articles pour notre site, profitez des avantages fournis par nos partenariats officiels, participez à un forum actif et convivial ou organisez des activités, des rencontres ou des événements dans votre région, n'hésitez surtout pas et venez participer à l'aventure Takeda !

Le site du Clan takeda
Le forum du Clan Takeda
Asiemute, le webzine du Clan Takeda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://japanga-forum.editboard.com
 
Plan de développement du Clan Takeda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La phase 4 du développement de Disneyland Paris ?
» [RUMEUR] Point sur le plan de développement du Resort (2018-2022)
» [RUMEUR] Point sur le plan de développement du Resort (2018-2022)
» plan de baleinière
» Le plan musées de Frédéric Mitterrand - La Tribune de l'Art du 9 septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Japanga Forum :: Accueil :: Clan Takeda-
Sauter vers: